Harcèlement scolaire : « Ce qui tue souvent, c’est le silence » d’après Annie Genevard

Sensibiliser au harcèlement scolaire : voilà pourquoi Nora Fraisse viendra dans le Haut Doubs ce jeudi 5 décembre. Une initiative portée par Annie Genevard, à qui cette cause tient particulièrement à cœur.

Harcèlement scolaire : « Ce qui tue souvent, c’est le silence » d’après Annie Genevard
Image d'illustration

Nora Fraisse a perdu son enfant en 2013. Sa fille, Marion, s’est donnée la mort après avoir été harcelée à l’école. Depuis, elle a choisi de sensibiliser les jeunes et c’est ce qu’elle fera ce jeudi 5 décembre dans le Haut Doubs. À l’initiative de cette venue ? Annie Genevard, députée du Doubs et vice-présidente de l’Assemblée nationale. Cette dernière a décidé d’entrer en contact avec Nora Fraisse après être tombée, par hasard, sur le film relatant de son enfant : Marion, 13 ans pour toujours. « Il m’a bouleversée », témoigne la députée.

Elle convoque alors la maman, aussi écrivaine, dans ses bureaux à Paris. « J’ai rencontré une femme extrêmement courageuse, très déterminée de faire de son malheur une chose utile pour les jeunes qui se trouvent dans cette situation ».

 

Un combat à mener « collectivement »

Il faut dire qu’Annie Genevard est particulièrement impliquée dans cette lutte. « J’ai été enseignante, je connais bien le monde scolaire et les jeunes et je suis particulièrement touchée par ce combat ». Pendant son mandat de maire à Morteau, elle avait mis en place un certain nombre d’opérations de sensibilisation. L’une d’entre elle consistait à passer par le théâtre, avec des comédiens professionnels jouant des situations de harcèlement avec les élèves. « Parents, responsables politiques, parents, institutions, pouvoirs public… C’est un combat qui ne peut se mener que collectivement, martèle la députée. Je pense que chacun, à son niveau, peut contribuer à lutter contre le harcèlement scolaire ». Elle invite également les enseignants à la plus grande prudence. « Parfois c’est parole contre parole, mais dans le doute, l’institution ne doit pas laisser passer des situations qui pourraient être dramatiques ».

Avant une soirée débat au théâtre l’Atalante à Morteau, pendant laquelle le film sur la petite Marion sera diffusée, Nora Fraisse passera par Pontarlier. Elle rencontrera des élèves de 6e et 5e afin d’échanger avec eux. L’option du dialogue a été privilégiée par les établissements scolaires et la ville. « Ce qui tue, souvent, c’est le silence. Les jeunes n’en parlent pas, ont peur d’en parler et c’est ce silence qui nourrit le harcèlement » rajoute Anne Genevard.

 

La soirée « Ciné-débat » à Morteau commencera dès 19h. Elle est ouverte à tous.

Annie Genevard
Created : mardi 3 décembre 2019 15:14 Categories : Actualités | Actualités locales | Evénements | Education Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Annie Genevard | harcèlement scolaire | Morteau | nora fraisse | Pontarlier | sensibilisation
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.